Photographie de suivi de chantier : comment et pourquoi ?

Photographie de suivi de chantier : comment et pourquoi ?

Il nous arrive souvent d’intervenir sur du suivis de chantier lorsqu’un artisan ou un entreprise du bâtiment estime qu’elle a absolument besoin de photographies avant, pendant et après son intervention sur un chantier.

Cependant et souvent faute de temps les entreprises ne réalisent pas de reportage sur leurs chantiers et se retrouvent à cours de photographies lorsqu’elles en ont besoin pour communiquer.

 

Comment réaliser un reportage photo de suivi de chantier

  • Vous vous en doutez, la première étape consiste à photographier l’intégralité du chantier avant le début des travaux.

Pour cela il est important de savoir quels sont les aspects de votre chantier que vous souhaitez mettre en avant et qui seront les plus marquants une fois le chantier terminé.

En effet, afin d’avoir un reportage photo le plus marquant possible, vous devez photographier tout le chantier avec les mêmes points de vue avant et après.

Faites le tour de votre chantier et posez-vous aux extrémités (angles de mur, coin de terrasse, bout de toiture) afin de montrer un maximum de choses sur vos photos.

Faites ensuite une série de gros-plans sur tous les détails marquants qui sont amenés à disparaitre ou à être remplacer par votre intervention. Les gros-plans permettent de réellement mettre en valeur ce qui n’allait pas avant le début des travaux.

 

  • Pendant les travaux, essayez de photographier les choses les plus impressionnantes : toiture complètement découverte, abattage de mur, fondation de maison….

Vous pouvez également photographier certaines de vos machines afin de montrer sur votre reportage votre investissement matériel pour ce chantier.

Les photos de milieu de chantier ne sont pas faites pour être belles mais pour créer de l’émotion et pour mettre en avant l’ampleur des travaux. En effet, une photographie d’une pièce remplie de poussière après que vous ayez fait tomber un mur fera certainement forte impression !

 

  • Après les travaux : mettez-vous aux même endroits que pour vos photos d’avant chantier afin de montrer l’intérêt de votre intervention.

Une fois que vous aurez toutes vos photographies avant/après n’oubliez pas de prendre en photos tous les petits détails, toutes les finitions qui montrent votre professionnalisme et qui font la différence entre vous et vos concurrents.

Faites très attention à soigner les photos de fin de chantier car ceux sont-elles qui auront pour but de valoriser votre travail et de séduire vos futurs clients lorsqu’ils les verront.

Sur quels supports exploiter ces photographies de chantier

L’utilisation de ce type de photos est large et variée.

Il existe cependant des incontournables ainsi que certaines utilisations qui pourraient bien vous aider dans votre business.

  • Vous devez tout d’abord alimenter votre site internet avec l’ensemble du reportage. Pour chaque photo utilisée et pour chaque phase de votre chantier, racontez une petite histoire, expliquez la photographie et parlez à vos visiteurs de votre vision de ce chantier. La photographie permet de créer du lien entre vous et vos prospects mais vous devez l’accompagner d’un petit texte afin d’humaniser votre site internet

 

  • Créez le suspense sur les réseaux sociaux ! Sur les réseaux sociaux, les gens viennent chercher du lien et de la spontanéité. Quoi de mieux pour cela que d’alimenter vos statuts avec des photographies de l’avancement de vos chantiers. En faisant cela vous êtes quasiment certains que vos clients partageront les publications qui les concernent et vous allez ainsi pouvoir décupler votre visibilité.

 

  • Créez un book de vos réalisations. Jusqu’à maintenant, quels supports utilisez-vous en rendez-vous pour séduire vos futurs clients ? Si vous prenez le temps de photographier avec soin chaque chantier réalisé vous allez bientôt pouvoir vous créer un book de vos dernières réalisations à montrer aux clients. Vous pouvez également laisser ce book à votre accueil ou même chez vos partenaires afin de séduire de potentiels clients sans avoir besoin d’être là !

 

  • Envoyez vos photos à la presse. Si vous pensez que votre chantier a quelque chose d’exceptionnel (dans les matériaux utilisés, dans votre technique, dans le lieu concerné…) n’hésitez pas à envoyer vos photographies à la presse ou à des magazines de décoration friands de ce genre de reportages. Attention cependant, il est important d’avoir des photographies de très bonne qualité si vous souhaitez qu’elles soient publiées. Allez faire un tour sur notre profil Homify si vous voulez voir les reportages que nous publions.

Et le drone pour le suivi de chantier ?

Effectivement il m’était impossible de réaliser un article sur du suivi de chantier sans parler de drone.

Pourquoi cela ? Parce que nous l’utilisons dans 50% de nos photographies de fin de chantier.

En effet, l’utilisation du drone permet de réellement voir l’implantation de votre chantier dans son environnement et d’avoir des points de vue inaccessibles sans drone.

Si vous souhaitez réaliser des photographies via drone nous vous conseillons de prendre toutes les photographies des angles de votre chantier puis de réaliser des photographies plus graphiques, très symétriques qui plairont à coup sûr.

Et comme nous sommes tous de grands enfants, la photographies via drone a toujours un effet surprenant et marquant sur les personnes qui visionnent un reportage. Utiliser un drone pour vos photographies de suivi de chantier aura donc énormément d’impact sur vos clients ou partenaires.

Attention cependant, seules les entreprises agrées peuvent utiliser un drone après avoir monté un lourd dossier et reçu l’accord de la préfecture et de la tour de contrôle au moment du vol. En aucun cas vous ne pouvez faire voler vous-même un drone pour réaliser vos photos de chantier !

 

Et vous, avez-vous des idées pour utiliser au mieux la photo de chantier ?

Réussir vos photos de salon

Réussir vos photos de salon

Comme vous le savez, l’une des photographies les plus importantes dans votre annonce est celle du SALON.

C’est dans cette espace que vos futurs acheteurs vont passer la plupart de leur temps et c’est pourquoi il est très important de réussir votre photo. Cette photographie sera en effet en 1ère ou 2ème position dans votre annonce et c’est en général elle qui va déclencher le coup de coeur chez les acheteurs.

Nous allons donc vous donner quelques conseils pour réussir cette photo et faire ressortir tous les atouts de votre pièce.

  1. Comment vous positionner pour photographier votre salon

L’endroit où vous allez vous mettre pour réaliser votre photo déterminera l’ambiance que vous souhaitez donner à cette dernière. Avant de commencer nous vous conseillons donc de faire le tour de votre salon, de vous positionner à chaque angle puis de face et de regarder quels sont éléments qui se trouvent en premier plan à chaque fois. En effet, ce que vous allez mettre en premier plan sera l’élément marquant de votre photo et vous devez donc choisir de valoriser l’atout principal de votre pièce.

En général nous choisissons de prendre cette photo d’un angle car c’est ce qui valorise le mieux les volumes de la pièce. Vous pouvez toutefois préférer un point de vue plus symétrique (parallele à un mur par exemple) afin de jouer avec les lignes présentes dans votre salon.

Afin de vous aider à y voir plus clair nous vous avons préparé un petit exemple :

Voici le plan du salon pour vous permettre de comprendre la disposition du salon photographié.

Pour la 1ère photo, le photographe a choisi de se positionner au niveau du point jaune.

De cette place il est en effet possible de voir l’intégralité du salon ainsi que la cuisine et la table à manger. Si l’on regarde le plan on se dit qu’il aurait pu également se placer en face derrière le canapé mais il aurait alors eu le dos du canapé au premier plan (ce qui n’est pas très joli et réduit la sensation de grandeur de la pièce) et il n’aurait pas pu voir la cuisine. Or l’atout majeur de cet appartement est sa cuisine américaine.

Il aurait également pu se placer dans l’angle de droite derrière la table à manger… Mais dans ce cas là il y aurait eu la table en 1er plan qui aurait occupé la moitié de la photo et cela n’aurait pas non plus mis en valeur les volumes de la pièce.

Ainsi pour votre 1ère photo de salon, préférez toujours la photo qui montre le maximum de volume : les acheteurs veulent du volume et de la lumière avant tout.

Une fois cette première vue réaliser vous allez maintenant la compléter par des photographies de chaque espace : canapé-table à manger-cuisine (si ouverte sur le salon).

Pour ces photos, vous pouvez faire preuve de plus d’originalité que pour la première afin de créer un maximum d’émotions chez vos futurs acheteurs. N’hésitez pas à jouer avec les lignes horizontales de votre salon : placez-vous parallèle au carrelage ou perpendiculaire aux poutres. Travaillez votre premier plan et faites en sorte que l’acheteur se projette déjà ! En effet la 1ère photo sert à valider ses critères quant à la taille et à la disposition de la pièce et les photographies suivantes viennent l’aider à se sentir déjà comme chez lui.

Voici donc deux exemples de photos réalisées dans deux appartements différents :

Ici, vous avez le choix entre une photo qui joue sur les lignes du canapé et de la table basse ainsi que la décoration et une autre photo prise en angle qui montre la taille du coin canapé et la porte d’entrée.

Dans ce deuxième exemple on voit bien qu’en se déplaçant d’un mètre et en inclinant l’appareil différemment le rendu est totalement différent.

Une fois que vous aurez choisi l’ambiance à donner à votre pièce passez aux autres espaces pour montrer que dans votre maison ou votre appartement il y a un espace bien défini pour le coin salon et le coin pour manger. Ainsi, vous sous-entendez qu’il y a suffisamment de place dans votre salon pour vivre sans être gêné et les acheteurs peuvent encore une fois se projeter plus facilement.

 

2) Gérer la lumière pour réussir vos photos de salon

La lumière est l’un des points essentiels pour réussir votre photo. Malheureusement c’est aussi l’aspect le plus difficile à maitriser pour un amateur… Mais ne vous inquiétez pas, Pixcity est là !

Pour que votre photo soit réussi vous devez montrer aux acheteurs que votre pièce est lumineuse. Pas question de leur faire croire que vous habitez dans une cave.

Dans un premier temps vous devez allumer toutes les lumières de votre pièce et cela même si vous prenez votre photo à 12h en plein été (chose fortement déconseillée…). En allumant les lumières vous aller augmenter la luminosité de votre pièce mais vous allez également apporter un peu plus de chaleur à votre pièce et souligner les différents espaces où se trouvent vos lumières.

Pour réaliser votre photo n’hésitez pas à rajouter des lampadaires dans les endroits sombres de votre salon le temps de la photo.

Si vous travaillez sans flash, il est préférable de prendre les photographies le matin ou en fin de journée, là ou la lumière extérieure et intérieure sont les plus proches. En effet, plus vous allez réduire l’écart de luminosité entre l’intérieur et l’extérieur et plus vous réduirez l’effet fenetre blanche totalement surexposée.

Vous pouvez aussi utiliser un flash à condition que celui-ci soit orienté vers le plafond et surtout pas directement vers la scène (sinon vous risquez de vous retrouver avec des ombres un peu partout). Notre astuce si vous n’avez pas de flash déporté : un petit bout de carton blanc en dessous de votre flash et ce sera parfait : la lumière va être redirigée vers votre plafond afin d’éclairer toute la pièce, un peu comme une ampoule ultra-puissante.

3) Les astuces secrètes de Pixcity pour photographier votre salon

Terminons cet article avec quelques astuces qui vous permettront d’obtenir de belles photos :

  • Baissez-vous ! Votre appareil ne doit jamais se trouver à plus d’1m40 du sol. Sinon vous allez forcément le pencher vers le bas pour photographier votre salon et vous allez ainsi déformer toutes les perspectives (et ça c’est mal…). En vous baissant vous allez pouvoir le maintenir droit et avoir le bas des meubles dans votre viseur sans avoir trop de plafond. Attention toutefois à ne pas en abuser et à régler votre hauteur pour chaque photo. Ainsi pour la photo du canapé vous pouvez vous mettre légèrement plus haut que la table basse mais pour la photo du coin table à manger il faudra remonter un peu pour être légèrement plus haut que la table et ne pas montrer que les pieds de cette dernière…
  • Osez les zooms déco : un peu de chaleur n’a jamais fait de mal à personne… Si votre bien est correctement décoré alors n’hésitez pas à compléter les vues générales par une voire deux photos de décoration. Cela vous permettra d’humaniser votre annonce et de créer un premier lien avec les acheteurs. Et comme rares sont les vendeurs à le faire vous avez toutes les chances de marquer les esprits !
  • Bougez les meubles : en effet nous avons vu dans le premier point que ce qui se trouve en premier plan sur votre photo sera l’élément le plus important. Ainsi, si vous vous apercevez que l’angle de vue est parfait mais qu’un fauteuil vous dérange il faut absolument le pousser le temps de la photographie.
  • Rangez… Ce n’est pas un conseil photo mais il faut savoir que tout ce qui traine dans votre salon au moment de la prise de vue ressortira sur votre photo. Il est donc très important d’enlever tout ce qui n’est pas indispensable afin d’aider les acheteurs à se projeter sans être gênés par vos effets personnels !

 

Et vous, quels sont vos conseils pour réussir vos photos de salon ?